Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 octobre 2012 2 09 /10 /octobre /2012 10:29

Question philosophique à mort.

Je suis pas philosophe. Je ne l'ai jamais été.

 

Je n'ai jamais réfléchi à rien, je commence à le faire depuis l'ouverture de mon blog.

Oui je vois vous venir, avec vos grands mots « CommEENT , mais ce n'est pas poSSIIIble ».

Ben si. C'est possible.

 

Petite, je jouais souvent seule. Pas que j'en ai souffert, soyons clairs. C'était super cool.

 

On dit que s'ennuyer, ça permet de développer l'imaginaire.

Et ben moi je m'ennuyais jamais.

Mes parents du coup m'offraient des jeux éducatifs à faire seule.

Je faisais des puzzles.

J'écoutais de la musique.

Je lisais beaucoup.

Zéro ennui, même si c'était pas vraiment une jeunesse éclatante de joie et de vitalité non plus.

 

Alors le manque d'imagination, ça pose des problèmes hein.

Répondre à une question ouverte devient hyper difficile, trouver des liens entre plusieurs événements est difficile.

Tenir une conversation est difficile.

Réfléchir sur soi est difficile.

Voire une torture.

 

Certains pourront vous confirmer mes dires. Quand je ne fais rien (ce qui est de plus en plus fréquent), et bien je ne pense pas. Non. Je chante. Dans ma tête. Je me repasse des chansons, des musiques, je fais tous les instruments, je tape le tempo en contractant la cuisse droite (la gauche garde moins bien la cadence), histoire de rester discrète.

 

En fait, je n'en ai vraiment parler qu'à TeddyBear. Lui il comprend pas et me dit que c'est pas normal. Lui réfléchit en non stop, à tout, à rien, à du sport, à la vie, à la retraite, à la famille, à des films, s'invente des histoires de super héros, s'imagine en sauveur de la veuve et de l'orphelin.

En non stop.

Mon Dieu que ce doit être fatigant.

Jamais un moment de répit, jamais un moment de repos dans sa tête.

 

Et pourtant.

Pourtant, au moment où j'ai commencé à péter les plombs et où j'ai débuté ma psychothérapie, je pense que c'est mon esprit qui essayait de me dire « RÉVEILLE TOI BORDEL ».

Et comme je comprenais pas du tout de quoi il s'agissait, j'ai cherché des échappatoires : j'ai développé une hyperactivité physique. Ménage, courses, préparation des repas, rangement, préparation de l'association, rendez vous par milliers.

 

Et dire que je trouvais que TeddyBear fou de ne jamais permettre à son esprit de se reposer...

En fait, je faisais exactement la même chose, mais de manière inconsciente. Avec un but différent du sien : ne jamais avoir la possibilité de réfléchir à ce qui ne tournait pas rond.

 

J'ai mis le doigt dessus avec ma psy.

Elle est maligne parce qu'à chaque fois, elle pose une question tout bête, toute anodine. Et BIM.

Je fais l'association d'idées et je tombe dessus, naïvement, de manière toujours très étonnée.

 

Pourquoi je fais autant de choses ?

Pourquoi je cherche autant à aider les autres ?

A me rendre indispensable ?

 

Et ben voilà, pour ÊTRE indispensable.

Pour qu'on m'abandonne pas.

 

C'est con cette peur de l'abandon. Je pensais pas en être victime.

Mais en fait si, immensément même.

 

Faut que je travaille là dessus sérieusement.

Partager cet article

Repost 0
Published by bulledeviebulledesurvie - dans Survie
commenter cet article

commentaires

Anerick 31/12/2012 15:39

Je ne l'avais pas encore lui celui-là. J'aime bien, comme à chaque fois finalement ! Savez-vous que vous lire me fait du bien ?!

Yem 09/10/2012 10:42

Exactement. Pareil. Et c'est bon de sortir de cette torpeur cérébrale,non?

bulledeviebulledesurvie 09/10/2012 13:19



Très agréable, mais relativement angoissant, tu me l'accorderas.


C'est bien d'être entouré quand ça arrive ^^



Présentation

  • : Le blog de BulleDeVieBulleDeSurvie
  • Le blog de BulleDeVieBulleDeSurvie
  • : Ma vie et celle de mes patients. Leur survie...et la mienne.
  • Contact

Archives

Catégories