Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 août 2013 6 10 /08 /août /2013 09:42

Il y a plein de sujets de post en ce moment, beaucoup de choses que j'ai envie de tourner sous toutes les coutures puis de disséquer pour comprendre. Pourquoi je m'investis autant pour certains patients (que j'aime même pas en plus) ? Pourquoi je me sens si épuisée ? Pourquoi je me plains si souvent et avec tant de force ?

 

Au final, je me rends compte que tout est lié au même problème.

A une seule et même putain de qualité (?) : mon incapacité à dire non.

Alors, incapacité à dire non, je m'entends. Je SAIS utiliser ce mot. Mais pas tout seul.

 

Le « non » profond et intense, servant de point final à une discussion désagréable, celui là, je ne le maitrise pas.

Et avec personne d'ailleurs. Pas avec les patients, pas avec mes confrères, pas avec mes associés, pas avec mes potes, ni même avec ma famille.

 

J'ai toujours la sensation que si je ne motive pas ma décision, elle sera rejetée. Que je serais mise au ban (oui, au moins ça).

 

« Ah non mais là Docteur, il lui faut des antibios ! »

- Vraiment, non, je ne pense pas que ce soit adapté. Ce qu'il a est viral, si on met les antibio maintenant blablabla (épuisement qui peut être suivi d'un abandon de la bataille)

 

« Et surtout vous me mettrez « non substituable » sur tous les médicaments hein »

- Je ne peux pas, il faut que ce soit pour une raison médicale comme une allergie au générique blablabla (épuisement qui est toujours suivi d'un abandon)

 

« Au fait Bulle, tu pourras passer une commande ? On a plus de papier/stylos/cartouches d'encre. Et si tu peux appeler le comptable pour organiser les contrats pour le remplaçant de la femme de ménage... »

- Oui, bien sûr (pauvre cruche)

 

« Il faudrait organiser une IRM pour ce patient qui sort de notre service avec ce qui ressemble à une SEP. Je laisse le soin au médecin traitant de contacter le service de radiologie afin de prendre le RDV pour l'examen. Confraternellement. Dr DeLaTête »

- Allo la radio ? Il faudrait un RDV rapide pour Mr Engourdissements. C'est le Dr DeLaTête qui souhaite que je m'en occupe (vraiment cruche)

 

« Bonjour Dr, je suis l'assistante sociale. Il vous faut appeler les centres pour que Mme AimeLaBeu puisse être accueillie, parce que là, vraiment, elle peut pas rester dans ces conditions d'incurie à la maison, vraiment. »

- C'est pas mon boulot, mais BIEN SUR, je vais le faire oui (tellement cruche que j'en oublie de dire non)

 

 

Qu'est ce qui peut m'effrayer autant dans le fait de dire non ?

Le rejet de ma décision par les autres ? Et du coup le rejet tout court par les autres ?

Ou plutôt un manque de confiance en moi, qui fait que même moi je suis pas convaincue de ne pas me tromper en disant non ?

 

Je dois trouver la force de laisser partir un patient avec rien de plus qu'une poignée de main, de ne pas lui dire « Sinon, vous n'avez pas besoin de Dolimal pour la fièvre ou d'autre chose ? ».

 

Allez, je m'y mets maintenant !

Partager cet article

Repost 0
Published by bulledeviebulledesurvie - dans Survie
commenter cet article

commentaires

la maman de Choupou 10/01/2014 17:02

Apprenez vite le non sinon vous allez vous faire manger, c'est une question de survie. Sans limites ils vont vous phagocyter.

Fluorette 12/08/2013 18:19

Dire non c'est extremement difficile, d'autant plus qu'on n'a pas appris ça, on a appris à répondre à des demandes, pas à les réguler. Et plus on se justifie, plus on s'embrouille et moins y croit
soi-même.
Courage, c'est dur.

Anerick 11/08/2013 19:02

Savoir dire non c'est important, c'est juste être soi, se respecter. Peut-être as-tu peur de dire non parce que tu ne veux pas décevoir l'autre, ne pas le blesser ou sans doute penses-tu que te
plier aux bons désirs de l'autre te rend plus appréciable mais il faut dire non sinon on se nie !

Babaorum 10/08/2013 13:23

Tu me donneras la recette lorsque tu l'auras trouvée ? Bisous.

Présentation

  • : Le blog de BulleDeVieBulleDeSurvie
  • Le blog de BulleDeVieBulleDeSurvie
  • : Ma vie et celle de mes patients. Leur survie...et la mienne.
  • Contact

Archives

Catégories