Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
18 juin 2012 1 18 /06 /juin /2012 19:09

Il y a un couple que je vais voir de temps en temps en visite.

Je les aime bien.

 

Ils ont environ 75 ans tous les deux. Ce sont les patients de DrGentil, mais je les aime bien.

 

Pas leur chien, par contre, qui n'arrête pas de m'aboyer et de me sauter dessus, à chaque fois que je viens. Même s'il sait qu'il va se prendre une torniole.

 

La première rencontre a eu lieu parce que Mme Mamie avait une pneumopathie.

« Héééé oui je tousse beaucoup beaucoup. Et puis... Je me rappelle plus... Papiiiiii, et après ?

       - Oui, Dr Bulle, après, elle a eu de la fièvre »

 

Oui, Mme Mamie, elle perd la boule. Un coup de ce bon vieux Alois.

Mais je l'aime bien.

Elle est toute mignonne avec ses cheveux ébouriffés, ses vêtements mal assortis, et son sourire qui semble être indécrochable.

Elle est toute mignonne avec son regard à la fois amoureux et confiant qu'elle lance à Mr Papi dès qu'elle ne sait pas répondre.

 

Forcément, c'est Mr Papi qui gère. Tout.

Le ménage. Le linge. Les repas. Les courses. Les médicaments. Tout.

Je l'aime bien.

Et quand son corps à lui lâche, c'est pour de vrai : sciatalgie à peine calmée par un palier III (la morphine), luxation de l'épaule, prostatite...

 

Sauf que bien évidemment, comme ils sont seuls, et que c'est lui qui gère tout, il ne s'autorise pas franchement à être malade.

Je l'aime bien.

Du coup on tient avec des bouts de ficelle : il fait la kiné à la maison, on fait des hospitalisations de jour pour concentrer les examens complémentaires sur 24 heures, on multiplie les thérapeutiques d'essai pour retarder au maximum l'inéluctable hospitalisation.

A chaque il y croit, à chaque fois je lui dis de pas se faire trop d'illusion. Et à chaque fois je vois son regard déçu.

Déçu de ne pas être assez résistant.

 

Déçu de ne pas être capable de trouver de solution pour son épouse surtout.

Parce qu'il l'aime, Mme Mamie.

 

Ca se voit.

Sur son visage.

Sur sa douceur et sa patience quand il lui explique les choses.

Sur son sourire qu'il s'accroche sur les lèvres quand elle s'inquiète de son état à lui.

 

Et il sait qu'un jour, il ne pourra plus assumer, ni plus assurer. Qu'il faudra accepter de l'aide.

Déjà, il a demandé à l'assistante sociale de passer pour voir s'ils pourraient bénéficier d'aide pour le quotidien. Pour moi, c'est une avancée, voire une victoire.

Mais pour lui, c'est un énorme pas en arrière.

Il sait. Que la vie qu'ils ont connu tous les deux, avant la maladie, ne reviendra jamais. Il est en plein deuil de cette vie-là, et je ne sais pas comment l'aider.

 

Je les aime bien.

Je sais pourquoi.

Parce qu'ils me font penser à mes parents, pour le soutien d'un des deux dans la maladie de l'autre.

Parce que j'aimerai qu'à leur âge nous puissions échanger, MrBulle et moi des regards semblables aux leurs, même si l'un de nous est malade.


Et aussi parce que sur ses chaussons à elle, il y a Hello Kitty.

Et sur les siens à lui, Droopy.

Repost 0
Published by bulledeviebulledesurvie - dans Vie
commenter cet article
11 juin 2012 1 11 /06 /juin /2012 18:28

8h01

  • Bonjour, vous pourriez passer à la maison, c'est urgent ?

  • Qu'est ce qu'il se passe ?

  • J'ai besoin du renouvellement et après, je vais bosser quoi.

 

Nickel, et moi, après, j'irai jouer à Déclic http://www.jeuxdenim.be/jeu-Declic

 

 

10h

  • C'est pour ma tante, là, 90 ans, faut l'hospitaliser hein

  • Oui, je suis d'accord avec vous mais elle refuse et souhaite rester chez elle

  • ET LES GENS PEUVENT MOURIR ALORS ?

 

Certainement oui. Enfin je crois.

 

 

11h40

  • Il est là DrGéant ?

  • Non, il sera là à partir de 14h Monsieur

  • Et vous pouvez pas me le passer là ?

  • Non, il sera là à partir de 14h Monsieur

  • ET COMMENT JE FAIS MOI ?

  • Rappelez à partir de 14h Monsieur

  • C'EST INADMISSIBLE, JE VOUS PROMETS QU'IL EN ENTENDRA PARLER MADEMOISELLE

  • Pas de souci, vous lui direz que vous avez eu le DocBulle au téléphone

  • Aaaaaah, désolé, je vous ai prise pour la secrétaire

 

En effet, il est inadmissible de parler ainsi à un médecin. Alors que les autres, on s'en fout, forcément.

 

 

12h34

  • Bonjour, il faut que le DrGentil passe à la maison aujourd'hui absolument

  • Ah désolée, il ne fait pas de visites cet après-midi

  • ON PEUT MOURIR ALORS ?

 

Certainement oui. Enfin, je crois. Enfin, finalement, chuis plus trop sûre.

 

 

15h24

  • C'est la pharmacie de LaVille, c'est pour savoir, vous avez prescrit de l'ibuprofène alors que Madame est sous stérilet.

  • Mouiii ?

  • Ben on peut pas si ?

 

Sisi, on peut. Comme mon combiné dans ta tête...

Ah non, ça on peut pas. Je mélange toujours.

 

 

15h26

  • Bonjour, c'est Madame F., vous savez vous m'avez marqué de l'ibuprofène ce matin. Vous avez du oublier que j'ai un stérilet.

  • Non, je n'ai pas oublié.

  • Ah bon ? Parce que la pharmacienne...

 

Sisi on peut. Comme mon combiné dans la tête de la pharmacienne.

Ah non, ça, on peut toujours pas. Chiotte.

 

 

18h10

  • Docteur, bonjour, désolée de vous déranger. Je voulais passer au cabinet, mais je me suis dit que j'allais vous appeler. Juste pour vous dire que le traitement de la dernière fois, ben ça m'a sauvé la vie. Franchement, je me sens tellement mieux. Et puis, vous m'avez écoutée et rassurée, et rien que ça, je me sentais mieux après. Donc voilà, quoi, merci.

 

Merci à TOI, surtout, de me rappeler POURQUOI je fais ce métier.

 

 


Repost 0
Published by bulledeviebulledesurvie - dans Vie
commenter cet article
9 juin 2012 6 09 /06 /juin /2012 09:21

Pourquoi ?

 

Pourquoi écrire un blog, alors que depuis tant de temps, je ne fais que lire les autres ?

Pourquoi me lancer ? Que vais-je bien pouvoir apporter de plus ?



C'est quand même vachement plus simple de s'identifier aux autres, de les laisser mettre des mots (si joliment choisis et mis en scène) sur mon vécu, mon ressenti.

 

Et puis, finalement, j'ai compris que si j'écris, ce ne sera pas pour vous (désolée), mais bien pour moi.

Pour pouvoir crier mon indignation, ma colère, ma rancune.

Et aussi, pour pouvoir hurler mon bonheur, ma satisfaction et ma joie.

 

Certes, c'est ce que je fais déjà, tous les jours, sur Twitter. Mais en fin de compte, 140 caractères, ça ne me suffit presque plus.

Je n'ai jamais parlé de ma vie, jamais exprimé mes sentiments (enfin pas des tonnes quoi).

Et maintenant, grâce à MaPsyQueJAime, je ne peux plus m'arrêter.

 

Tout ça pour dire que maintenant, je vais continuer à vous saouler, mais avec tous pleins de caractères, de mots, de phrases à n'en plus finir !

Repost 0
Published by DocBulle - dans Vie
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de BulleDeVieBulleDeSurvie
  • Le blog de BulleDeVieBulleDeSurvie
  • : Ma vie et celle de mes patients. Leur survie...et la mienne.
  • Contact

Archives

Catégories